Moyenmoutier: ES 6, noire, paire... et manque.

Publié le par Nord Rallyes Images

    Décidemment, Ce rallye Alsace-Vosges ne nous sourit pas. Jean Marie y avait laissé une transmission sur la ligne de départ de la première spéciale pour sa première participation, et l' année suivante, il avait fait "une caisse" avec l' Escort Cosworth dans Ormont-Ortomont. Pour ma part, j' y ai aussi connu les affres de la sortie de route en 2003, ça se passait déjà dans la première ES du rallye... En fait, notre seul arrivée fut commune, en 2005 à bord de la Corolla. Aprés un triste forfait l' an dernier, nous étions de retour dans ce rallye si beau, et encore une fois, ça s'est plutôt mal passé !

    La principale question à l' issue des vérifs, portait sur la météo, et le casse tête du choix des pneumatiques qui va avec. Aprés deux jours de recos passés sous la pluie, la journée du vendredi était annoncée comme la plus belle, et les éclaircies du samedi devait laisser place à quelques averses, avant que le ciel ne se plombe de nouveau pour l' étape dominicale. heureusement, rien n' allait se passer comme prévu de ce coté là, et la chaleur du grand soleil printanier allait nous accompagner tout au long de la grande journée du samedi. Aprés un départ plutôt correct (8ème) dans la super-spéciale d' Epinal le vendredi soir, les choses sérieuses commencaient donc avec l' ES du col de la Charbonnière. Cette spéciale athypique, trés large n' est pas trés représentative du rallye; mais bon, c'est la seule qui se court en Alsace. Ni Jean Marie, ni moi ne l' apprécions vraiment. résultat: un départ plutôt moyen d' autant qu' on manque de caler sur la ligne de départ... puis arrive "Moyenmoutier", piégeuse à souhait avec ses portions pourries en sous-bois. Petit crochet par l' assistance et suit ce qui est pour moi, le gros morceau du rallye, la spéciale d' Ormont-Ortomont. Sans doute la plus belle. J'adore ce chrono; mais là encore nous sommes sur un faux rythme. Et puis, personne n' en a parlé, mais je sais trés bien que Jean Marie a eu la même pensée que moi en arrivant sur l' épingle de Granrupt, à environ sept kilomètres de l' arrivée du chrono... Il y a un peu plus d' un an, c'est à quelques encablures de là que Bertrand et Eric nous ont quitté... Sentiment de pudeur, d' émotion ou de respect, on a tous eu une pensée pour eux, et en déboulant sur le petit village de Granrupt, j' ai levé les yeux sur la cime des arbres, et je savais qu' ils étaient là !
    Toujours est il, qu' au point stop de ces 33 bornes, on a un peu "ramassé." Oh , rien de bien grave, mais on est en train de perdre contact avec Delecour, Jacquillard et Vauthier entre autres.
De retour à la Charbonnière, on améliore nettement le chrono. Ca y est, le rythme revient. Sans doute même un peu trop, car dans l' ES N° 6 "Moyenmoutier", il ne nous faudra pas plus d' un kilomètre et demi pour nous mettre dehors pour le compte. A la sortie de ce long droite en montée, l' auto a décroché pour venir mourrir dans le fossé extérieur. La grosse pierre qui s' y trouvait va briser net les deux jantes, et arracher le demi train, aussi bien à l' avant qu' à l' arrière. Course terminée, l' auto est remontée sur le plateau, et c'est en spectateur que nous allons suivre le dénouement de ce rallye à suspens.

ES 4 - Ormont-Ortomont, dans la célèbre épingle avant Chatas.

       Le moral reste sauf, et le team 2HP Compétition fera donc son retour dans le championnat à l' occasion du prochain rallye du Rouergue. Et puis je voulais tirer un coup de chapeau à Jean Nicolas et Christian dans la Porsche 997 GT3... Au vu de l' état du terrain, et continuant l' apprentissage de la teutonne, les temps qu' ils ont accompli le dimanche sont plus que prometteurs. Bravo à eux!
En ce qui me concerne, je serai bien au départ du rallye Région-Limousin, toujours dans une Peugeot, mais cette fois ci, ce sera dans une 306, et aux cotés du spinalien Eric Mauffrey, avec le but de remporter à nouveau la manche du trophée Michelin... à bientôt donc, du coté de Limoges !

Publié dans Championnat de France

Commenter cet article

benamiens 24/05/2007 17:30

dommage pour votre abandonles 2 passages de la 206 étaient superbe.le seul a mettre un coup de cable dans un gauche pour passer tout en glisse et nous faire plaisir.et après l'épingle en photo, du plaisir, avec l'un des passages les plus efficases.merci pour la pub graçe la photo Gaetanet comme on dit, bon amusement au Limousin dans la belle 306 d'Eric