Championnat 2008, enfin fini.

Publié le par Nord Rallyes Images

   Par enfin fini, on entend bien sur que le championnat de France des rallyes a connu son épilogue à l' issue d' un rallye du Var dantesque de par ses conditions météo, plutôt digne d' un rallye du Touquet des grandes années; mais aussi parce qu' Eric Mauffrey et moi même n' avions plus vu un podium d' arrivée depuis prés de six mois. C'était à l' occasion du rallye du Limousin. Aprés de multiples déboires, nous étions finalement au départ de ce rallye du Var avec une "grand-mère" de chez Boreham, et ce ne fut pas de tout repos... 
   Vendredi 28 novembre, 3 ES sont au programme de l' aprés midi. Nous chaussons les slicks sur la Ford dans l' espoir de faire un "coup", mais trés vite, il va falloir déchanter. Avant même de nous élancer dans le premier chrono, le rallye prend déjà une heure et demie de retard. Et pendant ces 90 minutes, il n' arrête pas de pleuvoir un seul instant... Le coup des pneus, c'est raté ! Soupe à la grimace, et mauvais rythme, cette première étape est vite à oublier pour nous. Le samedi est un autre jour ! Ca va nettement mieux à bord de l' Escort, mais Eric a beau se battre, nous sentons bien que le poids des années se fait sentir face aux autos de dernières générations. Même si le plaisir est là, que quelques temps sont trés corrects, c'est avec un leger sentiment de frustration que nous prenons le départ de chaque spéciale. Heureusement, un grand moment de rallye viendra clore la journée avec la spéciale de Collobrières de nuit, dans le brouillard et des trombes d' eau qui s' abattent sur le pare brise ... je peux vous dire que quand vous arrivez au point stop sans avoir effectué la moindre boulette, vous pouvez vous dire qu' une ES comme celle que vous venez de vivre, ça ne se reproduira pas demain !

 

 


   Au terme de cette seconde étape où nous avons quasiment doublé à chaque spéciale le concurrent parti devant nous, nous sommes remontés à la quatorzième place au scratch, bien décidés à croquer la 207 S2000 de Greiffenberg le lendemain. Levés bien avant l' aube ce dimanche, Eric et moi abordions sereinement cette dernière journée de course, composée de seulement deux chronos, mais totalisant prés de 70 Km de chronos (37 + 32). Malheureusement, la journée n' allait toujours pas se passer comme prévue. Dans la première, Nous allons être stopé par la C2 S1600 de Jeff Berenguer posée sur les portières au milieu de la route... résultat : temps forfaitaire. Et dans l' ultime chrono de ce rallye, c'est la 207 de Guillaume Canivenq, parti jouer les pompiers pour essayer de sauver la Subaru en flamme qui arrêtera le convoi... Deuxième temps forfaitaire ! Fin du rallye, fin du championnat, sans grande motivation ... Seuls points positifs du week-end; nous avons pu constater que l' Escort jouissait encore d' une immense côte de popularité auprés du public; et ensuite nous avons enfin rejoint une arrivée... Décidemment, vivement 2009 !


Photo: Michael - Midy Pix.

Publié dans Championnat de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincent G 05/12/2008 13:36

Les années impaires te réussissent mieux, Courage et Vivement l'année prochaine