Limousin; encore un dernier Point-Stop de folie !

Publié le par Nord Rallyes Images

    Comme on le laissait déjà entendre à l'issue du rallye Alsace-vosges; Eric Mauffrey se plait à laisser durer un certain suspens jusqu' à dans l'ultime secteur chronométré... Une fois encore, ce Rallye Région Limousin fut le théâtre d' un dénouement semblable.
    Tout commence, le vendredi 6 juin en fin d' aprés midi. "Sauviat - St Moreil" offre 23,5 kilomètres de spéciale totalement inédits pour ouvrir les hostilités. Affublés du N° 11 et partant derrière toutes les WRC, nous découvrons un terrain déjà bien meurtri par les 4 roues motrices, et quelques traces de figures libres ça et là ...  A l' issue de ce premier chrono,  même si personnellement, je n' ai pas ressenti de trés bonnes sensations, le temps affiché est trés bon. Eric avait raison, on a effectivement bien roulé, d'autant plus que les traces d'un gros tête à queue derrière un sommet sont l' oeuvre d' Arnaud Augoyard, qui lache une vingtaine de secondes dans l' affaire, et une roue crevée. Le trophée BF Goodrich commence plutôt bien pour nous!
    Malchanceux jusqu'au bout, Arnaud et Nico crèvent une seconde roue sur la liaison les conduisant au départ de la seconde ES. C'est donc Olivier Marty qui nous talonne. Rouillard, Gal et Jean Seb Vigion en délicatesse avec sa direction assistée, ne seront pas dans le coup. Aprés un petit tour de tourniquet autour d'ESTER, et un second passage en nocturne dans "Sauviat", c'est en leader du Trophée BF assorti d'une quatrième place au général que nous attaquons une courte nuit de sommeil avant la grosse étape dominicale.


    Cette étape, nous la connaissons bien. Elle n' a guère changé depuis ces dernières années, et elle finit traditionnellement avec le juge de paix de l' épreuve; "Orgnac - Vigeois" et ses 36 kilomètres. Forts d' un capital de 25 secondes sur Arnaud Augoyard, nous abordons la première ES du jour dans un rythme qui n'est pas le meilleur, et à l'issue de la première boucle, il ne nous restera plus qu' un avantage d'un peu plus de 13 secondes sur le pilote de Macon qui aura profité de la matinée pour "gratter" la Mégane de Marty. De l' avis de nombreux observateurs, Arnaud et Nico sont à la limite un peu partout, et aprés le deuxième passage dans "Lubersac" et dans "Uzerche", il reste 6 secondes et quatre dixièmes à notre pécule. Pire; Aprés avoir récupérer la troisième marche du podium scratch, suite aux soucis rencontrés par Jérome Galpin, Jean Charles Beaubelique qui roule pour l' occasion avec la 307 WRC de Jean Marie Cuoq est à 3 secondes de nous. Tout ça; alors qu' il ne reste que cette fameuse ultime spéciale de 36 kilomètres. Les comptes sont vite faits... Il ne faut pas compter ! Le mot d'ordre est donc "Banzaï" ... Petite parenthèse pour se rendre compte de l' intensité du moment; lors de l' assistance précédent cette dernière ES, on pouvait voir autour d' Eric Mauffrey; Fabien Doenlen, Jean Marie Cuoq, Eric Thuel-Chassaigne et Hugues Delage... Que du beau monde pour encourager le spinalien. Pourtant, Nous sommes Eric et moi assez confiants sur le denouement de cette course. Sur le tour précédent, Arnaud ne nous avait pris que 5 secondes, et nous savons qu' à l' inverse de nous, il n' a plus de pneus neufs à passer. Bref; le hurlement rageur du 2 litres de la lionne va rugir jusqu' à Vigeois pendant 21 minutes et 5 secondes (battant au passage le record de Cuoq en 2006). Et puis commence la longue attente au Point-Stop... Même si au fond de nous même, on se dit que pour descendre ce temps là; il va falloir s' accrocher, nous sommes loin d' être tranquilles. Arrive Olivier Marty... puis enfin la 306 d' Augoyard. 21'10'' avec un tête à queue en prime... c'est fait ! Nous voila avec une seconde victoire consécutive en poche dans le trophée BF. Reste encore à arriver Rouillard et surtout Beaubelique.  Quand Soudain, aprés une attente interminable, surgit Daniel, notre manager en criant " Podium .... Podium...", l' émotion prend enfin le dessus! On a l' impression de revivre le même bonheur qu' à l' Alsace-Vosges un mois plus tôt... Mais que c'est bon !
    Avec trois résultats, Arnaud et Nico restent en tête du classement provisoire du trophée, mais nul doute qu' en arrivant en Aveyron début juillet, tous auront mis une cible sur notre 306 orange et blanche; à commencer par Patrick Rouillard qui déçu de ne pas avoir joué dans le peloton de tête a d' ores et déjà annoncer la couleur. Olivier Marty qui se rapproche de plus en plus, Jean Seb Vigion qui a raté son rendez-vous à domicile, et bien sur Arnaud Augoyard qui aimerait de nouveau gouter à la victoire. Rendez Vous est pris à rodez les 4, 5 et juillet prochain; où nous aurons obligation d' être au Top.

Merci à Dominique www.artofdoume.fr pour les photos (voir rubrique LIENS)

Publié dans Championnat de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eisa 14/06/2008 00:35

Quelle attente sur ce point stop et que c'est dur!!!Puis les autres temps arrivent et c'est le soulagement,le bonheur.C'est tellement beau de vivre cela,on vous souhaite encore tout ca sur cette 4ieme manche.Alors  GO ERIC ET GAËTAN

Julien l Ergo 12/06/2008 18:53

Les comptes sont vite faits... Il ne faut pas compter ! Le mot d'ordre
est donc "Banzaï" ..."Le genre de phrases que j'aime bien. ^_^ Sacré moment ce point-stop et on a eu la chance avec Gautier et JC de pouvoir tout vivre en direct, alors que nous étions à des centaines de km, grâce à Flash FM dont les journalistes ont interviewé Gaëtan juste à la sortie de l'auto. Un grand moment d'émotion que nous avons vécu là grâce à internet et à cette radio locale. Pour le reste, bravo à toute l'équipe. Vous avez fait un sacré temps dans la dernière ES... ça devait voler ! Depuis ce début de saison, la baston pour le Trophée BF est impressionnante et le Rouergue risque d'être encore très disputé.