Une "Première" écourtée !

Publié le par Nord Rallyes Images

    Il fait un froid sibérien, ce week end sur la ville d' Armentières. Et c'est avec un certain plaisir que je retrouve quelques têtes connues aux vérifs, ou mieux encore, que je fais connaissance avec certaines personnes, habituellement rencontrées par le biais d' internet. C'est reparti pour une nouvelle saison, et je remplace donc Dominique Leleu dans l' habitacle de la Celica DMS, aux cotés de Pascal Lefevre. C'est notre première course ensemble, mais le courant passe déjà trés bien, et c'est sans aucune apréhension que tous les deux, prenons le départ samedi matin.

    Il fait glacial, mais les routes sont sèches. Première courte mise en jambe du coté de Merris, et premier souci. Le controleur au point stop indique 3'35''1 sur mon carnet, et j' ai 3'24''9 à mon chrono!
Etant sur de mon coup, je ne m'inquiéte pas outre mesure de cet écart de 10 secondes. 3 minutes 25, ça nous donne le quatrième temps, ça nous semble correct à Pascal et à moi, d' autant plus que le passage de la première épingle s'est avéré un peu optimiste ....  Mais les choses sérieuses vont commencer avec les ES N° 2 et 3 tracées autour des monts de Flandres...  Verdict de " Kemmelhof ", encore le quatrième temps, et Pascal, inquiet, me dit que l' embrayage semble être en train de rendre l' âme. Effectivement, sur la ligne de départ du troisième chrono, l' auto met un temps fou à décoller ... Un peu perturbé, cette spéciale va être catastrophique, je suis concentré sur le bruit de patinage de l' embrayage, auquel va venir s' ajouter le claquement caractéristique du cardan cassé ! Aïe ! Désormais, notre seul souci est d' essayer de parcourir la quatrième spéciale, afin de pouvoir enfin regagner l' assistance. Le parcours routier nous parait interminable, et nous voila quand même dans le quatrième chrono. Et là, surprise, la Celica semble marcher convenablement... Effectivement, le cardan, sorti de son logement, ne claque plus, mais il a arrché un flexible de frein... et sur un gros freinage où on arrive en six, j' entends Pascal qui crie dans la radio : " M- - - - ! J' ai plus rien ..... !!! " Je ne sens aucun ralentissement, et je vois la main droite de Pascal qui prend le cable. La pensée qui me vient à l' esprit: " ...Ch' Gaët ! Prépare toi, ça va taper..." Et là, tu attends que ça se passe. Dans notre malheur, nous avons la chance d' éviter le mur d' une ferme, par contre, la Célica va défoncer le portail métallique de celle ci, en arrachant le scellement bétonné et pulvérisant la barrière.
    Rideau..., voici le triste épilogue de ce qui fut notre première collaboration, à Pascal et moi.
Photo: Fred Leclercq   VO2MIX . retrouvez les RDN sur www.vo2mix.com

Publié dans nordrallyesimages

Commenter cet article

Olivier 02/03/2006 16:20

Eh bien ! Quelle aventure ! Mais j'ai adoré lire le récit de ce qui se passe à l'intérieur, on a un peu l'impression d'y être en direct, c'est vrai que l'on n'a pas l'habitude d'être de l'autre côté de la barrière, on se contente des images télé des rallyes, on aime bien les images embarquées, mais il manquait les pensées presqu'en direct des concurrents. Bravo, tu feras mieux sur les prochaines courses.

Arno 28/02/2006 19:52

Les récits de tes courses sont toujours vraiment intéréssant, dommage que celle-ci se soit terminée de cette façon...
J'espère qu'elle n'a pas trop entaché le moral de Pascal pour cette saison...
Peut-être à bientôt sur une course dans l'est où je courre aussi.
Arnaud COMPAIN

yannick 27/02/2006 18:10

eh ben, quelle poisse!
quand j'ai vu l'auto et ou elle se trouvai, et sachant qu'a cette endroit nous sommes presque a fond, j'ai eu trés peur pour vous 2, vraiment, mais a l'arrivée, ils nous ont rassuré...
passe mon soutien a pascal,
Yannick